Le restaurant Au Bon Servant est sis au 22 rue des Couteliers à Toulouse (05 62 75 58 25).

C’est à l’automne dernier que Nicolas Servant jeune chef de 25 ans a décidé de se lancer et de monter son restaurant. Un succès… ce qui caractérise la cuisine de ce jeune chef c’est la justesse et le goût… le bouche à oreille marche très vite surtout lorsque la qualité et la justesse sont là. Alors, n’oubliez pas de réserver.

Nicolas est originaire de la région de Narbonne dans l’Aude ou il passe une grande partie de son enfance. Il grandit dans un milieu ouvrier bien loin de l’ambiance des brigades et de la cuisine. Et cependant, c'est elle qui le choisit.

Diner Au Bon Servant, est un agréable moment ! 
Bien accueilli pour le choix du vin qui s'accorde le mieux avec les plats choisis, le service es

t impeccable. 
Le decor est dans les tons gris et blancs, avec une banquette aux coussins moelleux. On se sent bien.
A l'ardoise, le choix se fait entre 2 entrées et 2 plats. Un seul dessert du jour est proposé, précédé par une assiette de  fromage.
Le chef nous propose tout d'abord une exquise mise en bouche suivie de plats qui n'abaissent pas le niveau.

Je ne dirai pas le menu ; allez voir vous-même. 

Une cuisine du marché intéressante, originale et bonne qui change tous les jours. Des bon vins. Un chef Nicolas très sympathique et modeste.

Malgré la chaleur de l'été on a l'impression d'être en terrasse. 

Tout est délicieux et plein de finesse. Plein de surprises agréables. Même le prix est convenable, c'est dire.

Tout incite à y retourner. Ce que, pour ma part, je ne manquerai pas de faire.

Et pour conclure nous empruntons à Mams Cook, http://mamscook.com/category/les-rencontres-de-mams/,  les extraits d'une interview récente : 

Pourquoi être devenu cuisinier ? Je n’étais vraiment pas prédestiné, la cuisine pour moi c’est une passion. Maman cuisinait un peu et lorsque j’étais petit, j’adorais la regarder faire, l’aider. Alors être cuisinier c’était une forme d’évidence. Quand j’étais petit mes grands-parents ont été très présents, et au décès de ma grand-mère lorsque j’avais 3-4 ans, mon grand-père a continué. Il a vite compris ma passion et il m’a emmené faire des grandes tables. Ça n’a fait que me conforter dans mon projet.

Quel est votre parcours en cuisine ?   La formation que je voulais n’existait pas à Narbonne. Alors je suis parti pour suivre une formation BEP puis faire un BAC pro cuisine en Lozère à Saint-Chély-d’Apcher. Je suis même titulaire d’un Bac mention cuisine allégée! Ce lycée hôtelier présentait plusieurs avantages. La réussite aux examens était de 100%. Les stages étaient proposés dans des maisons réputées, c’était donc très intéressant. Ces arguments ont été de nature à rassurer la famille. J’ai donc eu la

chance durant mes études de faire des stages ou j’ai beaucoup appris. Et au-delà de l’expérience professionnelle comme, ils m’ont permis de rencontrer des grands noms de la cuisine comme Régis Marcon, Eric Pras. Mon BAC en poche, j’ai envoyé 50 CV à des 2 et 3 étoiles, et je suis parti chez le premier qui a répondu, c’était Joël Rebuchon. Je suis parti pour Paris du jour au lendemain. J’ai beaucoup appris mais je n’ai pas été heureux, je ne me suis pas plu à Paris. C’est une ville qui n’était pas adaptée pour moi ou je n’étais pas adapté à elle… après 6 mois j’ai décidé de redescendre dans le sud, à Toulouse ou mes amis étaient en fac. Là j’ai fait 2 ans au J’Go, ou j’ai beaucoup appris sur les produits puis je suis devenu chef au Bistrot.

Pourquoi avoir ouvert votre restaurant à 25 ans ? Etre son propre patron, c’est formidable, pas simple mais formidable. Pouvoir réaliser ce que j’avais dans la tête depuis toujours, faire ma cuisine, c’est ce que je

voulais. Et puis ça rassure, les gens se déplacent pour moi, pour ma cuisine, ça fait du bien. Alors pourquoi attendre ? Quand je me suis lancé, ma maman avait peur, elle me trouvait trop jeune! Aujourd’hui, elle est fière et rassurée. Celui qui est heureux et fière de voir ou j’en suis aujourd’hui, c’est mon grand-père, c’est important pour moi!

images

 B&P (gourmand).