copyright CAUMIQUE

Il arrive que les institutions se réforment. L’historique bar « Gambetta » a fait peau neuve. Situé près de la place du Capitole à Toulouse (rue Gambetta, of course !), non loin de la célèbre librairie Ombres Blanches. Une petite terrasse vous accueille, royaume des fumeurs et des curieux qui aiment profiter du spectacle de la ville.

A travers la vitre, on devine un joli cube en briques rouges apparentes (Ô Toulouse !). Lorsqu’on pousse la porte, on est tout de suite attiré par l’orgue des bouteilles de vin situé derrière le bar. Une invitation à la dégustation. Pour rester dans l’ambiance, choisissez les banquettes devant le comptoir et vous aurez peut-être le privilège d’échanger quelques mots colorés et joyeux  avec les Patrons et leurs amis. Pour un tête-à-tête plus intimiste prenez de la hauteur et grimpez sur la rochelle.  En ce qui nous concerne, les joyeux Tesassiens que nous sommes, avons jeté notre dévolu sur les tables hautes de bistrot situées derrière la vitrine : un peu dedans, un peu dehors… Ce lieu « cosy » et chaleureux est une invitation à regarder le « temps qui passe ».

 Depuis peu, mais avec une certaine assiduité, les Tesassiens ont fait de ce lieu leur QG. Le plaisir de se retrouver autour d’un ou plusieurs verres de vin après une longue journée de labeur. C’est en quelque sorte notre « after work » à nous… La carte des vins invite à découvrir les richesses et curiosités de nos régions. Au choix un ballon de blanc, de rouge ou de rosé. Cet élixir est le meilleur remède pour nous aider à stopper la course effrénée du quotidien. Le temps devient élastique. On peut ouvrir le bal des débats entre amis et des rires libérateurs.

 

Copyright CAUMIQUE

Avec le curieux sentiment que ce lieu a toujours été là, alors que le « nouveau » Gambetta n’existe que depuis 6 mois, nous avons voulu en savoir plus sur son histoire et sa métamorphose… Olivier a gentiment accepté de nous raconter l’histoire de ce nouveau lieu pourtant si familier. Le leitmotiv de Laurence, professionnelle de la restauration et Olivier, architecte : « faire plaisir aux gens !». Ils voulaient créer un  lieu qui leur « ressemble ». Après de nombreuses visites, ils ont flashés sur ce local, ce cube : « on voulait un long comptoir, du confort, de la convivialité ... une brasserie à la "Parisienne", la possibilité d'aménager une rochelle. C’était là.» L’aventure pouvait commencer. « Il fallait retravailler le bar, retrouver la brique apparente, la mettre en valeur. Mais aussi entrer dans ce lieu comme s’il avait toujours existé. » « L’esthétique tient une grande importance » ajoute Olivier.  Pour l’un d’entre nous qui a connu le « Gambetta d’avant » et l’a fréquenté fort longtemps, le pari est réussi. Une agréable alchimie se dégage de l’endroit. Olivier nous apprend qu’il vient d’une famille de pâtissiers, confiseurs, glaciers. On voit par-là que l’architecture peut mener du verre à l’assiette et vice versa.

Et là carte ? Après quelques gorgées de vin et pour éviter les débordements trop joyeux, intéressons-nous à la palette des ardoises colorée et gouteuse. La cuisine se veut simple. «On voulait un esprit du local » renchérit Olivier, « du brut !». Tout tient à la « touche personnelle » qu’il convient d’apporter. « On veux du vrai dans l’assiette ! ». Les produits sont donc locaux et de qualité : charcuterie, fromage, huîtres mariées avec de la saucisse grillée et à la saison, on ne saurait vous conseiller l'aligot ou l’omelette aux cèpes ! Sans oublier le burger du Sud-Ouest qui nous réconcilie avec la culture américaine !

copyright CAUMIQUE

Le Gambetta s’adresse à tout le monde. Point de discrimination ! D’ailleurs, lors du festival Gröland, le bar reçut la visite de quelques Grölandais célèbres qui en repartirent émoustillés et le mot est faible ! Et lorsqu’on demande à Olivier comment il voit son bar dans les années qui viennent, il répond : « Qui vivra verra ! ». Nous, nous avons vu, nous avons bu et nous sommes revenus. Et nous y retournerons encore !

Les Tesassiens (C. & M. accompagnées de B&P -sobres à l’arrivée…-)