30 décembre 2015

Merci pour le chocolat !

En ces temps de fêtes combien de fois beaucoup d'entre nous n'auront-ils pas dit, en ouvrant un paquet dont le joli papier avait du mal à se défaire, ou bien en raccompagnant tardivement un couple d'amis : "Merci pour le chocolat !" Et la maîtresse de maison d'ajouter : "J'espère que ça va s'arrêter là, encore que je ne connaissais pas cette marque. Tiens je vais en prendre un, pas toi mon chéri !" On voit par là combien le chocolat réunit les couples et les amis. Mais il peut aussi les défaire.  Soit le film réalisé par... [Lire la suite]

29 décembre 2015

Voir, revoir ou lire le Festin de Babette

Et si, en ces périodes de fêtes, l'on décidait de réaliser le repas du Festin de Babette. Chiche ! Car avant d'être un repas et un film, le Festin de Babette fut un conte.  Karen Blixen écrit Le festin de Babette directement en anglais. Il parait sous le titre Babet's feast dans la revue américaine Ladies' home journal en juin 1950. En 1952, le conte est publié au Danemark sous le titre Babettes Goestebug (le festin de Babette) traduit par Jorgen Claudi, le traducteur officiel de Karen Blixen en danois. Enfin ce conte paraît... [Lire la suite]
24 décembre 2015

Pépé Carvalho gourmand !

Pourquoi ne pas profiter des fêtes pour lire ou relire Vazquez Montalban. Né en 1939 à Barcelone, décédé à Bangkok en 2003, c’est en prison, sous Franco, que Manuel Vazquez Montalban commence à écrire. "La gastronomie et les femmes m'ont sauvé du désespoir franquiste", fait dire le romancier à un de ses héros dans "La solitude du manager." (Bourgois, 10/18) Les aventures de Pepe Carvalho, " privé mélancolique et nihiliste actif ", sont la partie la plus visible du travail de cet écrivain prolifique. Personnage inclassable, Manuel... [Lire la suite]
13 mars 2015

Il arrive que B&P aille au cinéma... Étonnant non !

C’est quand même bien le cinéma. Se retrouver seul dans la pénombre pour regarder des images. Parfois on comprend ; parfois non. On est sensé y voir la vie. Y’a des messieurs bien, des dames bien jolies, des méchants, des gentils, des noirs, des blancs, des cow-boys, des soldats, des types qui sont très forts, des filles qui pleurent, des qui sont dans des bras mais que parfois ce n’est pas les bons bras… Alors les filles partent en courant ou griffent ou tapent du pied. Des trucs qu’on ne comprend pas toujours. Où l’on se... [Lire la suite]
Posté par TESA31 à 10:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,