27 décembre 2016

Saluons L’Ouvroir de Cuisine Potentielle (OuCuiPo) . Des jeux de recettes et des recettes en jeux.

Avantage majeur de la littérature sur la cuisine : elle n’a pas besoin d’être comestible. Les rayonnages de nos librairies débordent de livres indigestes, insipides, qui n’ont pourtant jamais tué personne. En cuisine, en revanche, qui sert un plat empoisonnée ira en prison.  Membre de l’Oulipo (Ouvroir de Littérature Potentielle), on se souviendra des repas monochromes de Perec dans La vie mode d’emploi, avec par exemple le repas jaune : « gougères à la bourguignonne, quenelles de brochet sauce hollandaise,... [Lire la suite]
Posté par TESA31 à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

24 décembre 2015

Pépé Carvalho gourmand !

Pourquoi ne pas profiter des fêtes pour lire ou relire Vazquez Montalban. Né en 1939 à Barcelone, décédé à Bangkok en 2003, c’est en prison, sous Franco, que Manuel Vazquez Montalban commence à écrire. "La gastronomie et les femmes m'ont sauvé du désespoir franquiste", fait dire le romancier à un de ses héros dans "La solitude du manager." (Bourgois, 10/18) Les aventures de Pepe Carvalho, " privé mélancolique et nihiliste actif ", sont la partie la plus visible du travail de cet écrivain prolifique. Personnage inclassable, Manuel... [Lire la suite]
07 mai 2015

Manger, parler, penser : Relisons Rabelais et bien d’autres…

  Depuis un temps immémorial, le pain est plus que du pain. Partagé, il devient signe d'hospitalité ; consacré, il se fait signe du corps divin ; en simplifiant, on pourrait affirmer qu'à partir du fruit de l'arbre du bien et du mal ou du repas totémique, tout aliment se fait signe, que toute nourriture devient fondatrice de culture. La nourriture semble se prêter avant tout à une réflexion sur les rapports entre pratiques alimentaires et pratiques culturelles : en quel sens les moeurs alimentaires... [Lire la suite]
05 février 2015

Poésie gastronomique : oui, il faut lire Raymond Queneau !

  Oui, il faut lire Raymond Queneau. Classé parmi les auteurs modernes, Queneau n'en reste pas moins un écrivain insaisissable. Ayant traversé le surréalisme, la littérature engagée et le Nouveau Roman sans jamais s'être plié à une seule de ces modes, il a imposé un style original qui allie fantaisie malicieuse et poésie. Et puis comment peut-­on naître au Havre, quelle idée... Certes, je n’ai rien contre les havrais mais tout de même poète au Havre, je préfère Honfleur. Fondateur de l'Ouvroir de... [Lire la suite]
Posté par TESA31 à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2015

Que serait le livre sans la gastronomie ? Et le reste, je vous dis pas !

La gastronomie, c’est non seulement ce que l’on mange, mais tout ce que l’on imagine autour de l’aliment, de ses codes et de ses rituels, des contraintes qu’il impose et des plaisirs qu’il permet. Or depuis toujours, le récit a été l’une des formes privilégiées à travers lesquelles la gastronomie a été pensée. Les textes religieux fondateurs sont nombreux à raconter le repas ou l’aliment – l’importance de la Dernière Cène dans la Bible, les codifications du jeûne dans le Mahabharata, les prescriptions alimentaires dans le Talmud et... [Lire la suite]